EXPOSITION : L'art est-il un jeu ? Et vice versa

EXPOSITION : L'art est-il un jeu ? Et vice versa

Dans le cadre du festival Ludinam de nombreux artistes (des élèves principalement issus  de l'École des Beaux-Arts de Besançon mais pas seulement) on réfléchit autour de cette thématique commune : l'art est-il un jeu ? Et vice versa. Découvrez leurs œuvres d'art en accédant gratuitement aux musées avec le pass week end. 


L’art est-il un jeu ?


Cette réflexion semble légitime au regard de l’art contemporain et de la place
toujours plus importante du divertissement dans la société.
Même si des peintres ont par le passé produit des représentations mettant par
exemple en scène des joueurs de cartes ou de dés, le jeu dans l’art prend une
place prépondérante chez les avant-gardes ludiques des années 60, qui s’appuient
sur la thèse de l’historien Johan Huizinga estimant que « la culture naît dans le jeu
et comme jeu ».
Que ce soit à partir d’objets ludiques en eux-même ou via d’autres thématiques,
les artistes s’amuseront désormais à donner à voir de nouvelles interprétations du
monde qui les entoure.


Et vice versa ?


D’après Shigeru Miyamoto, créateur et producteur japonais de Nintendo, « les
joueurs sont des artistes qui créent leur propre réalité dans le jeu ».
Élément culturel s’il en est, le jeu et notamment le jeu vidéo se placerait désormais
comme le 10ème art depuis 2006, via la reconnaissance de celui-ci par le ministère
de la Culture français comme forme d’expression artistique.
Ce n’est donc pas surprenant qu’en 2013 soit créé à Paris l’ART LUDIQUE Musée,
qui propose une passerelle entre le grand public et l’art contemporain grâce à des
œuvres issues entre autres de l’animation et du jeu vidéo à travers le monde.
Cette présentation, réalisée dans le cadre du festival Ludinam 2019, est proposée
dans deux lieux emblématiques du Grand Besançon : au Musée des Beaux-Arts &
d’Archéologie ainsi qu’au Musée du Temps.
De fait, des artistes principalement issus de l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de
Besançon vous proposent de découvrir leur manière de répondre à cette double
interrogation, que ce soit via des visuels de natures diverses ou par le biais de
productions où le spectateur pourra devenir acteur et joueur.


Cyril Poirier,
Collectif LUdique Bisontin